Page:Locke - Oeuvres diverses, 1710.djvu/252

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


ou ce que ses apôtres ont ordonné par l’inspiration du Saint Esprit.

En un mot, celui qui ne nie rien de tout ce qui est contenu en termes exprès dans l’Écriture sainte, et qui n’abandonne aucune Église à cette occasion, ne peut être schismatique ni hérétique, de quelque nom odieux qu’on le charge d’ailleurs, et quand même toutes les sectes chrétiennes en corps le déclareraient déchu du christianisme.

Je pourrais mettre cela dans un plus grand jour, et m’y étendre davantage ; mais ces deux mots doivent suffire pour une personne aussi éclairée, et qui a autant de pénétration que vous.

F I N