Page:Longnon - Pouillés de la province de Sens.djvu/75

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


ÎNTRODUCTLON.

LXX

ayant été établi, en i 2 9 3, par Févéque Gilles de Maulaix~, le diocèse IuL, dès lors, divisé en deux archidiaconés, l’archidiaconé de Nevers ou Grand archidiaconé et l’archidiaconé de Decize, entre lesquels les archiprètrés se répartissaient de la façon suivante

ApcnfDiACONE DE NEYERS. Archiprétrés des Vaux, de SainL-Pierre-le-Moutier, de Lurcy-te-BourgM et de Prémery.

ARcmciAGONE DE DECizE~). – Archiprétrés de Decize, de Moulins-Engilbert, de ChàtiHoncn-BazoisetdeThia.nges. Si ron s’en rapportait au volume de la Gallia C/u’M/ :a’H.a, qui a pour objet la province de Sens, il en aurait encore été ainsi en 17~0 II existait cependant, dès ; lors, un neuvième archiprètré, avec Chàteau-Chinon pour chef-lieu, dans l’archidiaconéde Decize ~). Enfin, la carte du diocèse de Nevers, dressée en iy88 par ordre de Më~ de Séguiran, partage le diocèse entre quatorze archiprétrés M. Les cinq nouveaux archiprétrés étaient les archiprétrés de Parigny-les-Vaux, de Magny, de Tannay et de Saint-Saulge, dans le Grand archidiaconé, et celui de Prye ou de la Fermeté, dans l’arcbidiaconé de Decize.

La date de isoS pour l’établissement du nouvel archidiaconé est donnée par Coquille (.HM<o :n* du pays et Jt !c/ :e de Nivernois, p. ~t), par les frères Sainte-Marthe, en leur Gallia C/trMh’ancf (t. 11, p. 8o3, col. s), ainsi que par les auteurs de la Gallia Christiana nova, t. XI [, col. 6~6) ; elle est également énoncée dans le Pouillié général de rarc/Mt.’MC&e de Sens, de 16~8 (p. 3 du fascicule consacré au diocèse de Nevers). C’est donc à tort que plusieurs des érndits ci-dessus nommés ont fait honneur de cette création au deuxième des prédécesseurs de Gilles de M~ulaix, c’st-a-dire à Gilles de Ch&teaurenault (i2y3 à isyy). ).

Selon Desnoyers (p. 363),l’arehiprétré de Lurcy aurait été connu, en dernier lieu, sous le nom d’arehiprêtré de Saint-Révérien. L’archidiaconé de Decize était aussi

appelé archidiaconé de Morvan.

< GaHM C~M<Mn«, t. XII, col. 6a5.

L’archiprôtré de Chàteau-CInnon figure, avec les huit archidiaconés primitifs, en une carte manuscrite du diocèse de Nevers que possédait Desnoyers ( Tonoorajo&M ecc !esMsf :~e Je France, p. 365 de l’~n~nan’e publié par Société de i !’XM<o :e de franco année i853).

Desnoyers ( !& :J., p. a65). ).

No’fA. – On a distingué au moyen de l’italique les mots, membres de phrase, phrases. ou articles ajoutés au texte primitif des documents compris dans le présent recueil. L’index du tome IV des Fouillés a été dressé par M. Léon Mirot, ancien membre de l’Ecole française. de Rome, archiviste aux Archives nationales.