Page:Lorin - Les gens !, 1882.djvu/25

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


<poem> Et... rieurs, narquois ou moroses... Tout cela court je ne sais où.

Où vont-ils ? Et pourquoi ? Quel rêve ? Comme ils filent, viennent et vont ! Et savent-ils bien ce qu’ils font ? Dans un ballon l’un deux s’enlève, N’ayant nulle crainte qu’il crève...