Page:Lorin - Les gens !, 1882.djvu/30

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
— 26 —

Sur leurs silhouettes ornées

Par les modes enrubannées,

Toutes ces têtes couronnées

De fronts, parfois intelligents

Sont, par leurs deux pieds diligents,

Vers des buts obscurs entraînées.