Page:Louÿs - Œuvres complètes, éd. Slatkine Reprints, 1929 - 1931, tome 10.djvu/108

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



LA PREMIÈRE ÉDITION

DE JOACHIM DU BELLAY


Un exemple entre tous montrera quelles lacunes offre la bibliographie du XVIe siècle telle que le XIXe nous l’a laissée : — la première édition de Joachim du Bellay sous le titre d’Œuvres est restée inconnue au Manuel de Brunet, au Supplément de Deschamps et à la Pléiade Française de Marty Laveaux. Un bibliophile tout au moins l’avait cependant retrouvée sous le second Empire, puisque le maroquin de mon exemplaire porte la signature de Capé, est mort en 1867 ; mais il est des amateurs de livres qui ne veulent avoir aucun rapport avec les bibliographes, sous prétexte que l’on tombe vite de l’examen dans la description, de la description dans l’analyse, de l’analyse dans la réimpression et que chacune de ces épreuves est un danger pour la beauté du livre. Sans doute mon exemplaire ne serait pas si frais s’il était resté quatre mois entre les mains de Marty Laveaux.

Aujourd’hui, cette première édition des Œuvres a été signalée. On sait qu’elle fut donnée par Charles Langelier en 1561, l’année même où