Page:Louÿs - Œuvres complètes, éd. Slatkine Reprints, 1929 - 1931, tome 10.djvu/138

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

bibliographe déclare que son n° 126 « semble imprimé à Rouen » ; mais Il est exact que l’impression du livre est, à première vue, rouennaise et que jusqu’ici la marque n’en avait pas été identifiée avec plus de précision.

Disons-le sans plus attendre, le Rabelais de 1613 a été imprimé clandestinement par le maître de la typographie normande : Raphaël du Petit-Val, libraire et imprimeur du Roy.

C’est ce qu’il est aisé de démontrer en comparant cette édition avec dix volumes que je trouve sur le même rayon de ma bibliothèque personnelle :

1. — Les Œuvres de Clement Marot. — Rouen, Raphaël du Petit Val, 1596.
2. — Les Comédies facécieuses de Pierre de L’Arivey. — Rouen, Raphaël du Petit Val, 1600.
3. — Trois livres appartenans aux infirmitez et maladies des femmes pris du latin de M. Jean Liebaut, docteur medecin à Paris, et faits François. — Rouen, Raphaël du Petit Val, 1609.
4. — Adonis, tragedie françoyse de Gabriel Le Breton. — Rouen, Raphaël du Petit Val, 1611.
5. — Le Temple d’Apollon, ou nouveau recueil des plus excellens vers de ce temps. — Rouen, Raphaël du Petit Val, 1611.
6. — Les Œuvres de Philippes Desportes. — Rouen, Raphaël du Petit Val, 1611. — [Titre imprimé, 675 pp. et 16 ff. n. c. — Exemplaire Nodier.]