Page:Louÿs - Œuvres complètes, éd. Slatkine Reprints, 1929 - 1931, tome 9.djvu/18

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



Mardi, 13 janvier.

Ce matin, en me réveillant, je vois tous les toits couverts de neige. C’est la première fois de l’hiver. Avant d’entrer en classe, on organise une bataille à boules de neige bientôt interdite par M. Marty. Papa me gronde en rentrant à cause d’un 1 de latin que j’ai mérité ce matin.


Mercredi, 14 janvier.

Les boules de neige étant défendues, on se rejette sur les glissades. Les récréations sont fort ennuyeuses pour moi, car je ne sais pas glisser et suis obligé de rester les bras croisés sans rien faire. Une place de 9e en version latine ne contribue pas à me distraire !


Jeudi, 15 janvier.

Ce matin, on a profité de ce que M. Marty n’était pas là, pour organiser une colossale partie de boules de neige. On s’est divisé en deux camps : les 5e contre les 3e et les 4e. Épatant. — Après-midi, Élisa, Alfred et moi, nous sommes allés aux Beaux-Arts, rue Bonaparte. Cela nous a beaucoup intéressés.


Vendredi, 16 janvier.

Rien de nouveau à signaler pour aujourd’hui, si ce n’est une partie de boules de neige comme celle d’hier. Une des miennes a poché un œil à Dieterlen ! Houtsant s’étant aventuré dans notre