Page:Louÿs - Le Crépuscule des nymphes, 1925.djvu/103

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


— Elle avait le nez court, répondit Clinias, les lèvres lourdes et la peau brune.

— Dans ce cas, il ne fallait pas s’occuper d’elle », déclara Mélandryon.