Page:Louis Delaporte - Voyage d'exploration en Indo-Chine, tome 1.djvu/63

From Wikisource
Jump to navigation Jump to search
Cette page a été validée par deux contributeurs.


La largeur moyenne des ponts cambodgiens est d’environ dix mètres. Leurs faces verticales ne reçoivent aucune ornementation, les courants rapides des rivières et les bois qu’elles entraînent au temps des pluies n’en auraient pas permis la conservation ; mais les abords du pont et la balustrade sont souvent l’objet d’une décoration remarquable. Nous aurons à en citer quelques beaux spécimens.