Page:Louis Delaporte - Voyage d'exploration en Indo-Chine, tome 1.djvu/87

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


l’entrée du pont. Les géants qui sont les plus rapprochés de la porte sont plus élevés que les autres et ont une tête à plusieurs faces ou des têtes multiples. À la porte du sud-est, ils représentent des personnages à figure sévère, couverts de riches vêtements et la tiare sur la tête. À la porte de l’ouest, ce sont des Yaks à la face grimaçante, à la bouche large, aux yeux proéminents. Une vingtaine sont encore debout ; mais la plupart sont décapités.

De petits murs perpendiculaires à l’enceinte semblent avoir relié autrefois le pont à la muraille de la ville. Ils avaient sans doute pour but, en empêchant la circulation sur la berme, d’éviter que la porte ne pût être attaquée par surprise. Dans l’intérieur du massif de quelques-unes des portes, on voit encore de fortes traverses en bois reposant sur la corniche et ayant dû supporter un plafond ; enfin, en dedans des portes, des marches en pierres de Bien-boa conduisent de chaque côté au sommet du glacis.


Louis Delaporte - Voyage d'exploration en Indo-Chine, tome 1 (page 87 crop).jpg
Angcor Thom : porte sud-est, ce qui reste de la chaussée des géants.

Avant de pénétrer dans la ville elle-même, que l’on redresse par la pensée ces quatorze kilomètres de belles et hautes murailles avec leurs glacis et leurs fossés revêtus de pierre, leurs cinq portes grandioses que gardent cinq cent quarante géants, que l’on essaye de traduire par des chiffres cet amoncellement de matériaux, ce déplacement de terres, qui semblent le fruit d’une pensée unique, réalisée aussitôt que conçue, et l’on se fera une idée grande et juste de cette puissance cambodgienne dont, il y a quelques années, on avait oublié jusqu’à l’existence !

La plupart des monuments que contient l’intérieur de la ville, sont groupés vers le centre. Quand on a franchi la porte du sud, on parcourt environ 1500 mètres dans la direction du nord sans rencontrer autre chose que quelques pierres isolées. À ce moment, on a atteint un petit hameau composé de quatre ou cinq cases, et l’on a devant soi l’enceinte basse d’une ancienne pagode et une statue colossale de Bouddha, autour de laquelle la