Page:Luzel - Contes populaires, volume 2, 1887.djvu/106

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



VI


LA VIE DU DOCTEUR COATHALEC [1]
_____


I


AU temps jadis, il y avait au manoir de Kermeno-Coathalec, en la commune de Plougonver-Chapelle-Neuve, un seigneur qui était resté veuf avec trois fils. Les deux aînés, de plusieurs années plus âgés que le troisième, furent envoyés à l’école, de bonne heure, et ils apprenaient tout ce qu’ils voulaient. Ils étaient si savants, quand ils finirent leurs études, que l’un d’eux devint évêque de Quimper, et l’autre, évêque de Tréguier.

  1. Ce récit est présenté ordinairement par les conteurs, non comme un conte, mais comme une histoire vraie. Il est très-connu dans la commune de Plougonver-Chapelle-Neuve (Côtes-du-Nord).