Page:Luzel - Contes populaires, volume 3, 1887.djvu/274

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



VI


LE PRINCE DE TRÉGUIER


ET LE ROI SERPENT
_____



IL y avait, une fois, un prince en Tréguier qui avait un fils unique. Ce fils, s’ennuyant à la maison, voulut voyager. Son père lui donna de l’or et de l’argent, à discrétion, plus un beau cheval et il partit.

Il dépensa tout son argent, au jeu et avec les femmes, vendit son cheval, et le voilà sans le sou, à pied, et ne connaissant aucun métier pour gagner sa vie. Que faire ? Il marcha à l’aventure.

Un soir, après une longue marche, il arriva, exténué de fatigue et de faim, à une pauvre chaumière, sur une grande lande aride et désolée. Un vieux tailleur y habitait, avec sa femme. Il demanda l’hospitalité, pour la nuit. La femme