Page:Luzel - Contes populaires, volume 3, 1887.djvu/481

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


en carrosse, II, 151. — Princesse changée en souris, II, 135, 368. — Prince en serpent, III, 265, 269. — — Femmes métamorphosées en vipères, II, 116. — Princes métamorphosés en moutons.

Meunier (Le) et son seigneur, III, 414.

Midi. — Monstres et Princesses du château enchanté qui s’éveillent au coup de Midi, II, 183.

Moine. — Le grand Moine et le petit Moine, III, 426.

Mollets. (Voir Fesses.)

Morgans de l’île d’Ouessant, II, 257. — Enlève une jeune fille, II, 259-260. — La Sainte-Vierge et le Morgan, II, 270.

Moutons. — Neuf frères métamorphosés en moutons par une Sorcière et rendus à leur forme première : l’aîné, pour avoir servi de parrain à l’enfant de sa sœur, les autres, par l’imposition sur leur tête de l’étole d’un prêtre et la récitation d’une oraison, III, 176-177.

Mulet qui fait de l’or et de l’argent, III, 70.

Murlu (Le), ou l’Homme Sauvage, II, 296. — Se change en cavale, pour aller combattre le serpent à sept têtes, II, 308. — Vomit des torrents d’eau sur le monstre, qui vomit du feu, II, 308. — Devient une belle princesse, mère de l’héroïne, II, 313.


N


Nains. — Nain dont la barbe fait sept fois le tour de son corps, I, 244, 246. — Nains dansant au clair de la lune, II, 252 ; III, 103, 104, 115, 117, 120.