Page:Luzel - Contes populaires, volume 3, 1887.djvu/485

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Ronkar (La Princesse), I, 387, 393.

Rouge (Mer). — Château de la princesse Marcassa, suspendu au-dessus de la mer Rouge, II, 177.


S


Sabre. (Voir Talismans.)

Sacrifice. — Père sacrifiant son enfant, pour l’accomplissement d’une promesse imprudente, I, 323.

Sang. — Taches de sang sur chemise que l’héroïne seule peut effacer, I, 302, 310, 329, 335, 354, 356. — Sang d’un enfant dont on frotte le Fidèle Serviteur, métamorphosé en statue de marbre, pour le délivrer, I, 383, 401.

Sanglier qui habite un vieux château, dans un bois, II, 278, 281. — Qui vient se rouler, à l’heure de midi, sur la pierre sacrée d’un autel ruiné, II, 320.

Satyre (Le), 326. — Le venin et la puanteur qu’il exhale donnent la mort, à une grande distance, II, 326, 329. — Boit du lait et perd son venin. II, 331. — Rencontre, d’un criminel que l’on mène au gibet, du convoi funèbre d’un enfant, et d’un navire qui se perd, et explications du satyre, qui pleure et rit tour à tour, II, 323, 328.

Secret trahi et punition, I, 345, 346, 379, 380, 399.

Sépulture donnée à un mort, qui s’en montre reconnaissant, I, 405, 416 ; II, 179, 212.

Serpent qui vomit du feu, I, 251 ; III, 319, 322. — A qui, tous les sept ans, il faut livrer une Princesse, II, 284, 285, 288, 309.— Prince serpent, III, 262.