Page:Luzel - Soniou Breiz Izel vol 2 1890.djvu/21

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.



LA FILLE ET LA MERE
____


   Ecoutez tous, et écoutez
Une chanson nouvellement composée ;

   Une chanson levée tout nouvellement,
Qui est faite à une fille et à sa mère.

   Il s’est élevé dispute entre elles,
Pour savoir laquelle se marierait.

   — Vous, ma mère, vous êtes avancée en âge,
Et il est temps que vous vous amendiez.

   — Taisez-vous, ma fille, ne parlez pas,
Ou je vous donnerai sur le bec ;

   Ou je vous donnerai sur le bec,
Et vous apprendrai a mal discourir !…

   (Voilà) la fille fâchée, allée en colère ;
Elle part de la maison.

   Mais, comme c’était une mauvaise-pièce [1]
Elle alla faire un tour en pays Gall [2]

   Celle-ci (la mère), qui était sotte, alla après elle :
— Reviens, et rentre à la maison, ma fille !

   Reviens, ma fille, et rentre a la maison,
Tu auras un gars, puisqu’il t’en faut.

   Je t’abandonnerai le métier,
Puisque tu es a même de le faire ;

   Puisque tu es à même de le faire, jour et nuit,
Car moi, ma fille, je suis devenue vieille…

   — Jésus ! ma mère, je suis malade.
— Ma fille, mets-toi au lit ;

   Ma fille, mets-toi au lit !
— Ma mère, je ne m’y mettrai foutre pas d’aujourd’hui.

  1. Eur pez fall (une mauvaise pièce) est le qualificatif généralement appliqué aux filles dévergondées. C’est une des injures les plus familières au vocabulaire breton.
  2. Les Bas-Bretons désignent la France sous le nom de Bro Gall, Pays de Gaule.