Page:Luzel - Soniou Breiz Izel vol 2 1890.djvu/77

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



Monsieur le sacristain, je vous prie
D’apporter un cercueil à ma femme,
Qui est morte (ter)

Quand le sacristain entra dans la maison,
La femme était en train de se réveiller,
Qui est malade (ter)

Et avec elle une platée de bouillie,
Et pour deux liards de lait baratté ;
Vieux haillon (ter)


Françoise Bideau, Pleudaniel.
__________


L’HOMME NEUF FOIS VEUF.
____


   Neuf fois veuf j’ai été,
Et neuf veuves j’ai eu (pour femmes).

   En se courbant pour souffler le feu
Est morte d’abord une ;

   Et, auprès du feu, de froid,
Est morte une autre : voilà deux ;

   Et en se courbant pour traire la chèvre,
Est morte une autre : voilà trois ;

   En gardant les vaches, autour du blé,
Est morte la quatrième ;

   Et en mettant la bouillie en trempe,
Mourut une autre : voilà cinq ;

   Et en mettant les pois en trempe,
Mourut une autre : voilà six ;

   Et quand prit le feu en Bretagne,
Mourut une autre ; voilà sept ;

   Et quand s’éteignit le feu en Bretagne,
Mourut une autre : voilà huit.