Page:Mémoires de l’Académie des sciences, Tome 1.djvu/107

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


NOTICE


SUR LA VIE ET LES OUVRAGES


DE CHARLES BOSSUT.


Par M. le Cher DELAMBRE, Secrétaire Perpétuel.


Lue dans la Séance publique de la Classe des Sciences, le 9 janvier 1815.




Charles Bossut, membre de l’Académie des sciences et ensuite de l’Institut, des Académies de Bologne, de Pétersbourg et de Turin, examinateur des élèves du corps militaire du génie, et de l’école polytechnique, membre de la légion-d’honneur, naquit à Tartaras, département du Rhône-et-Loire, le 11 août 1730, de Barthélemi Bossut et de Jeanne Thonnerine. Sa famille était originaire du pays de Liége, d’où quelques malheurs l’avaient forcée de s’exiler, vers l’année 1542. À l’âge de six mois il perdit son père. Un oncle paternel lui enseigna les premiers principes de la grammaire et de la langue latine, le familiarisa de bonne heure avec les classiques latins et français, et le mit à 14 ans au collége des Jésuites à Lyon, pour achever son cours d’études. Le jeune Bossut s’y fit bientôt remarquer de ses maîtres, par la facilité qui lui faisait remporter tous les prix, et de ses condisciples, par un caractère aimant et sensible qui les intéressait à ses succès. Ils lui firent une sorte de réputation qui bientôt franchit l’enceinte du collége.

Les éloges de Fontenelle étant tombés entre ses mains, il y