Page:Mémoires de physique et de chimie de la Société d’Arcueil - Tome 1.djvu/172

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
157
sur les éthers.

grammes de potasse, c’est-à-dire 72 gr. 6 d’acide : car nous avons vu précédemment que 100 parties d’acide exigeoient 84 grammes de potasse pour leur saturation ; 4°. une perte de 11 grammes. Mais si on ne retrouve plus que 72 gr. 6 d’acide après l’opération, il faut qu’il en ait disparu 55 gr. 9 dans l’opération : or l’acétate de potasse fondu contient trois parties de potasse et deux parties d’acide ; par conséquent ces 55 gr. 9 d’acide étant susceptibles de neutraliser 46 gr. 95 de potasse, contiennent 31 gr. 3 d’acide sec ou tel qu’il existe dans l’acétate de potasse fondu, lesquels, ajoutés à 130 d’alcool, forment un tout de 161 gr. 5 qu’il faut retrouver, et que nous retrouvons en effet tant en éther qu’en alcool et en perte. Donc l’éther acétique résulte de tous les principes de l’acide acétique avec tous ceux de l’alcool, sans que dans la réaction des uns sur les autres, il y ait formation d’eau ou de quelqu’autre composé.

Cet éther a une odeur agréable d’éther et d’acide acétique, et pourtant il ne rougit ni le papier ni la teinture de tournesol ; il a une saveur toute particulière qu’on ne sait à quoi comparer, qui est bien différente de celle de l’alcool ; sa pesanteur spécifique à + 7° du