Page:Mémoires de physique et de chimie de la Société d’Arcueil - Tome 1.djvu/209

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
194
Premier essai

vide. Ce disque est supporté par un anneau de fil de fer, portant un petit prolongement pour lui servir de levier et soutenir un contrepoids. Deux fils de soie servent d’axe au levier et tendent, par une légère torsion qu’on leur a fait éprouver, à ramener le disque à une position horisontale qu’un arrêt l’empêche de dépasser dans un sens. Quand un gaz entre dans le ballon, il frappe le disque, lui fait prendre une position verticale qu’un second arrêt l’empêche aussi de dépasser, et le tems de l’écoulement du gaz se mesure par celui qu’emploie le disque pour revenir à l’horisontalité.

Pour varier l’ouverture à volonté, j’avois prié M. Fortin de me construire un petit appareil dont voici une courte description. C’est un disque métallique dans lequel est une ouverture terminée par deux cercles concentriques et par deux rayons faisant un angle un peu moindre que 180°. Un second disque demi-circulaire tourne à frottement sur le premier, et dans ses diverses positions intercepte plus ou moins de l’ouverture. Au moyen de cette disposition et de divisions gravées sur le contour de chaque disque, il est facile de la faire varier à volonté, et d’une quantité parfaitement déterminée.