Page:Mémoires de physique et de chimie de la Société d’Arcueil - Tome 1.djvu/86

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
71
sur la bile.

de soude, de résine et de picromel qui est âcre, amer et non sucré ;

4°. Que la bile de raie et de saumon, ne contient qu’une matière sucrée et âcre ;

5°. Que celle de carpe et d’anguille contient aussi une matière sucrée et âcre, et de plus, de la résine, de la soude ;

6°. Que cette matière sucrée et âcre est probablement du picromel ;

7°. Que la bile humaine, qui ne ressemble à aucune des précédentes, est composée d’une assez grande quantité d’albumine, de résine, d’une petite quantité de matière jaune, de soude, de phosphate, sulfate, muriate de soude, de phosphate de chaux et d’oxide de fer ;

8°. Que néanmoins lorsque le foie qui secrète la bile humaine est presqu’entièrement gras, elle change de nature et n’est plus alors, la plupart du tems au moins, qu’albumineuse ;

9°. Que les calculs de la vésicule du bœuf sont tous homogènes et produits par le dépôt successif de matière jaune ;

10°. Qu’il en est de même probablement des calculs de beaucoup d’autres animaux dont la bile ressemble à celle du bœuf ;

11°. Que les calculs biliaires de l’homme sont formés quelquefois d’adipocire pure,