Page:Mémoires de physique et de chimie de la Société d’Arcueil - Tome 1.djvu/90

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
75
sur les éthers.

lequel il s’occupe des sciences chimique et pharmaceutique.


De l’éther nitrique.


Navier, médecin de Châlons[1], est le premier qui ait fait de l’éther nitrique. Pour l’obtenir, il mêle deux parties d’acide nitrique concentré et trois parties d’alcool dans une forte bouteille de verre de Sèvres, qu’il bouche bien et qu’il laisse en repos pendant quatre jours : au bout de ce tems ; il en perce le bouchon pour donner issue aux gaz qui sortent avec un grand sifflement ; puis il la débouche entièrement et sépare, par le moyen d’un entonnoir, une couche jaunâtre qui occupe la partie supérieure de la liqueur, et qu’il regarde comme l’éther pur.

Beaumé a conseillé, avec raison, de mettre dans un bain refroidissant la bouteille contenant le mélange[2]. Néanmoins, cette expérience étant très-délicate, et n’étant pas sans danger, à cause de la fracture des vases qui a

  1. Il a communiqué son procédé à l’Académie, en 1742.
  2. Dissertation sur les éthers, par Beaumé.