Page:Mémoires de physique et de chimie de la Société d’Arcueil - Tome 2.djvu/22

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
16
Action des acides végétaux

d’alcool à 800 de pesanteur spécifique, (température 10 degrés centigrades), et d’acide acétique susceptible de cristalliser à 0.

Ire Expérience.

J’ai distillé une seule fois un mélange de 30 grammes d’alcool et de 20 grammes d’acide acétique : il a fallu beaucoup de chaleur pour faire bouillir la liqueur, et à peine s’est-il formé quelques grammes d’éther acétique.

IIe Expérience.

J’ai répété l’expérience précédente, mais en ajoutant au mélange d’alcool et d’acide acétique 5 grammes d’acide sulfurique concentré : 19 grammes d’acide acétique ont disparu ; l’éther s’est formé avec une facilité singulière, et presque sans chaleur ; j’en ai obtenu 40 grammes. Il suit de là que ce procédé est excellent pour faire de l’éther acétique, et bien supérieur à celui qu’on pratique : d’une part, parce qu’on obtient beaucoup plus d’éther ; et de l’autre, parce que pour l’obtenir on n’a pas besoin de faire plusieurs distillations. D’ailleurs, la rectification en est facile à faire ; il ne s’agit que d’y