Page:Météorite de Bendégo - rapport - Meteorito de Bendegó - relatório.pdf/33

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
21
____


Ministre et Secrétaire d’État des Affaires de l’Agriculture, du Commerce et des Travaux Publics, il a été dit par le chef de la commission que, par ordre de la Société de Géographie de Rio de Janeiro et au gouvernement impérial, les travaux de transport du météorite au Musée National étaient inaugurés.

Et pour qu’en tout temps on connaisse le lieu de la chute du météorite, il a fait poser ici la pierre fondamentale d’un pilier, auquel il a donné le nom de Dom Pedro II, en hommage à Sa Majesté l’Empereur et on y a placé dans une boite de fer un exemplaire du présent procès verbal et un du Boletim da Sociedade do Geographia, de l’année courante, dans lequel est inséré un mémoire sur le météorite.

Sur ce pilier, qui a la forme d’une pyramide triangulaire, reposant sur un socle de pierres brutes, on gravera les inscriptions suivantes : Sur la face qui regarde le levant : — Pedro II, Bendego — 1887 ; sur celle de droite : D. Isabel, regente, — Sociedade de Geographia do Rio de Janeiro, presidente Visconde de Paranagua ; sur celle de gauche : Rodrigo Silva, Ministra da Agricultura ; Commissão : José Carlos de Carvalho ; engenheiros, Vicente Jose de Carvalho e Humberto Saraiva Antunes.

Pour conserver la mémoire des conditions dans lesquelles le météorite a été rencontré, on en fit la photographie ; et, pour l’authenticité du tout, on a dressé le présent procès-verbal, qui a été signé par toutes les personnes présentes et par moi, Humberto Saraiva Antunes, faisant fonctions de secrétaire, qui l’ai écrit. — Signés : José Carlos do Carvalho ; Vicente José de Carvalho fils, ingénieur civil ; Humberto Saraiva Antunes, ingénieur civil ; João Cordeiro de Andrade, président de la chambre municipale ; Cesar Belarmino Cordeiro de Andrade, juge de paix ; Bertholino Neves da Silva, subdélégué ; Dr João Fillemont Fontes, professeur adjoint de la Faculté de Médecine de Bahia ; Alvaro Ferreira do Carvalho, Lucas Araujo dos Santos ; capitaine Antonio Joaquim da Silva Lima, Manoel Fernandes do Menezes, négociants ; Reynaldo Aurelio Tupinambà, Antiocho Juvencio de Andrade, collecteur ; João de Alencar Lima, Pedro Correia de Macodo, João Ferreira de Mattos, Quintino Dias Leite, Benedicto José Pereira, Antonio Rodrigues de Sant’Anna, João Mendes da Motta, Joaquim Venancio da Motta, João Venancio da Motta, Manoel Ignacio Semgrosar, José Alves de Jesus, José Ferreira Canario, Manoel Mendes da Silva, José Mendes da Motta fils, José Mendes da Motta, Joaquim Mendes Coelho, Juvenal Ferreira Coelho, Francisco Mendes Dantas, Tietro Alves de Carvalho, Francisco Martins Fontes, juge municipal.




Après que l’on eut exploré la zone du sertão qui devait être traversée, que la direction de la route à parcourir par le météorite jusqu’à la rencontre du chemin de fer eut été choisie ; le charriot construit et tout le train de transport étant prêt, le météorite partit, le 25 novembre de la rive du ruisseau Bendégo, oú on l’avait aban-