Page:Métais - Cartulaire de Notre-Dame de Josaphat, tome 2.djvu/49

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


44 CARTULARIUM sua defuncta Helisendis, domina de Tachenvilla, monachis Béate-Marie de Josaphat, pro remedio anime sue, in extrema voluntate fegavit, sciiicet unum modium bladi et aiterum annone in campiparte de Genervilla annuatim capiendum MCCXXÏII, mense julio. Mss. 5418 (Gaignières), f. 61.

CCCXCVII
1223, décembre.
Franchise accordée par Pierre de la Rivière aux religieux du prieuré de Fossard du droit de pêche dans leur étang, et de toutes autres redevances et servitudes.
Ego Petrus de Riparia, miles, universis tam presentibus quam futuris prsesentesHtteras inspecturis notum fieri volo quod, cum peteremus a monachis de Josaphat Carnotensi. apud Fossardum habitantibus piscaturas in stagno eorum et alias quasdam redibitiones et exactiones quas mihi vel heredibus meis, sicut pro certo didici, nullo modo reddere tenebantur, eosdem monachos et homines et possessiones eorum ab omnibus redhibitionibus et exactionibus Iiberos et immunes et in pace perpétua de cœtero fore dimitto, ita quod nec ego nec heredes mei in praedicta domo ante hominibus vel possessionibus ad eamdem domum pertinentibus, neque bospitium, neque prandium, neque exactionem, vel consuetudinemaiiquam, neque piscaturas in stag’no, neque omnino aliquid poterimus reclamare; et eaomniaquce de feodo nostro movent et dictae domui in eleemosinam collata sunt, monachis prsedictaB domus tam ego quam heredes mei cum omnimoda libertate et quiete in perLes religieux eurent nombre de querelles à soutenir dans les siècles suivants En 1450. le prieur fit un accord avec Jean le Baudres, curé de Corbon, pour les dimes de ladite paroisse; en 1-490, un autre avec le curé de Mouiicent pour le partage des offrandes faites à la chapefte de Fossard; en 1558, il y avait contestation entre le prieur de Fossard et le curé de Mouticent pour la dîme des terres dépendantes du prieuré. Parmi ces biens, il faut compter la métairie de la Jarrerie, autrement dite de Saint-Robert de Fossart, sise à Mouticent. consistant en 37 arpents 2) perches de terre iabourabte. 5 arpents 33 perches en pâture, 4 arpents de bois taillis, 3 arpents )9 perches de pré, i9 arpents 6 perches de bruyères et joncs marins. (,4)’cA. départ. <fEt<n’-<’<-LoM-. H. 3195, 21Q6 et 2)97.)