Page:Mac-Nab - Chansons du Chat noir, Heugel.djvu/19

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



L’EXPULSION


Chansons-du-chat-noir-p15.png


On n’en finira donc jamais
Avec tous ces N. de D. d’princes !
Faudrait qu’on les expulserait
Et l’ sang du peuple il cri’ vingince !
Pourquoi qu’ils ont des trains royaux,
Qu’ils éclabouss’ avec leur lusque
Les conseillers ménicipaux
Qui peut pas s’ payer des bell’ frusques ?

D’abord les d’Orléans, pourquoi
Qu’ils marie pas ses fill’ en France,
Avec un bon vieux zig comm’ moi
Au lieur du citoyen Bragance ?
C’est-il ça d’ la fraternité,
C’est-il ça d’ la délicatesse ?