Page:Mac-Nab - Chansons du Chat noir, Heugel.djvu/39

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Car, voyez-vous, un pareil bal,
        Faut avouer qu’ c’est la crème.
            Le nec plus ultra,
            C’est qu’à c’t endroit-là
        Ça coût’ pas un centime.
            Aussi, nom d’un chien,
            Je r’piqu’ l’an prochain
        Avec ma légitime !


Chansons-du-chat-noir-p35.png