Page:Mac-Nab - Chansons du Chat noir, Heugel.djvu/84

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



Chansons-du-chat-noir-p80.png

Vint à passer Déroulède ;
Il aperçut les gamins
Qui criaient tous quatre : À l’aide !
En s’ tordant l’ ventre à plein’ mains.
D’un geste patriotique
Les réchauffant sur son cœur,
Il dit : « Viv’ la République,
J’ai sauvé quatr’ z’électeurs ! »

Et moi, les mains dans mes poches,
Je m’ disais en voyant ça :
Oh ! là ! là ! Qu’est c’ qui mouch’ra
        Tous ces mioches !
Oh ! là ! là ! Qu’est c’ qui mouch’ra
        Tous ces mioch’-là !