Page:Malato - Philosophie de l'Anarchie, Stock, 1897.djvu/192

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


zoophytes, poissons, reptiles, oiseaux, mammifères. La chaîne des êtres se ramifie, s’étend et se perfectionne. Humbles lichens des premiers âges ! vous êtes parents des superbes fougères et des palmiers de la période houillère, de nos chênes et de nos sapins. Ptérodactyles, ancêtres de nos chauves-souris ! ichtyosaures, vénérables pères de nos crocodiles ! singe, précurseur de l’homme !

Eh ! oui, en dépit de la Bible qui, considérant comme étrangères les unes aux autres toutes les parties de l’univers, admet à chaque instant l’intervention d’une force créatrice faisant quelque chose avec rien, tout se passe le plus simplement du monde : tout se transforme et rien ne se crée parce que rien ne se détruit, — la mort n’est que le point de départ d’une forme nouvelle. De l’homme au ciron, du rocher à la fleur, de l’Océan au nuage, toutes les parties de l’éternelle matière se relient, sont solidaires les unes des autres.

Partout et toujours contre la force d’inertie, — force de réaction, — agit la force