Page:Malato - Philosophie de l'Anarchie, Stock, 1897.djvu/36

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


nologie, sur la connaissance des races, sur la tendance, les affinités, le passé historique des peuples.

En dépit des rapprochements et des fusions qui tendent heureusement de plus en plus à supprimer les frontières, chaque race a conservé un mode de vivre et de penser qui constitue son originalité, son génie. Si les Allemands systématiques à l’excès, offrent prise à un communisme autoritaire, à un socialisme d’État, les Latins, eux, plus mobiles et plus légers, ont de grandes tendances vers l’anarchie ; l’instabilité des gouvernements modernes chez les Français et les Espagnols, les révolutions populaires des républiques italiennes du moyen-âge en sont une preuve irréfutable.

Autonomie et fédération sont les deux grandes formules de l’avenir. Dorénavant, la plupart des mouvements sociaux seront

    notre évolution actuelle, parce que l’esprit d’association se développe de plus en plus.