Page:Malato - Philosophie de l'Anarchie, Stock, 1897.djvu/46

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


La victoire de l’idée républicaine correspondant avec la suprématie de la France, a été le terme de l’évolution du xviiie siècle.

À la fin du xixe, le triomphe du communisme concorde avec l’hégémonie de l’Allemagne.

Le siècle prochain sera le siècle de la Russie, cela est hors de doute, et quel sera alors le but de l’évolution ? Cette idée, aujourd’hui naissante et encore mal comprise parce que la misère a abruti les masses : l’anarchie.

Les Russes qui, bien que vivant sous un gouvernement du moyen-âge, mordent à la civilisation du xixe siècle, s’imprègnent particulièrement de l’esprit français et voient se développer hors de chez eux des institutions et des régimes différents, n’auront pas besoin, lorsque tombera leur dernier tzar, de passer par les mêmes phases que les Occidentaux [1]. Instruits par nos vicissi-

  1. Ces lignes, faut-il le rappeler, étaient écrites cinq ans avant la conclusion de l’alliance franco-russe. Pour bon nombre de réactionnaires français,