Page:Marlès - Histoire de l’Inde ancienne et moderne, 1828, tome 6.djvu/187

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

APPENDICE No II

NAISSANCE, MARIAGE ET AVENTURES DE NOUR-MAHAL.

Tout ce qui concerne cette fameuse favorite de Jéhan-Ghire est si extraordinaire, qu’en lisant l’histoire de sa vie on croit presque lire un conte persan. Le lecteur ne sera point fâché peut-être d’en connaître les principaux traits.

Chaja-Ayas, son père, était d’une famille ancienne mais pauvre de la Tartarie occidentale. Il avait épousé par inclination une jeune fille qui n’était pas plus riche que lui. Dans les premiers jours les époux ne sentirent pas les privations ; mais cette douce illusion fut de courte durée. Manquant de tout, ils tournèrent leurs pensées vers l’Inde, ressource ordinaire des Tartares qui voulaient faire fortune. Il ne tardèrent pas à se mettre en marche. Tout leur bien consistait en un mauvais cheval et en quelque argent, produit de la vente d’un mince mobilier ; la femme, enceinte de plusieurs mois, voyageait sur le cheval