Page:Martin - Histoire des églises et chapelles de Lyon, 1908, tome II.djvu/285

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
265
jésuites de fourvière

JÉSUITES DE FOURVIÈRE

Chapelle des Jésuites à Fourvière.

Vers le milieu du xixe siècle, les Pères Jésuites achetèrent, sur lu colline de Fourvière, une vaste propriété sur laquelle ils firent construire un beau couvent qui devint une de leurs principales résidences. Après les décrets de 1881, la maison et son tènement furent achetés par la commission de Fourvière. En 1890, ces religieux s’établirent de nouveau sur la colline à proximité de leur ancien établissement. On construisit, sur les plans du père Pontier, un vaste couvent où on établit le scolasticat. La chapelle était du style qu’on appelle style Bossan ; dans le chœur on plaça un groupe sculpté de la Sainte-Famille, œuvre de l’artiste Dufraisne. Les Jésuites ne jouirent pas longtemps de ce bel établissement, ils durent le quitter en 1902. Aujourd’hui le vaste immeuble est occupé par une maison de famille et par une œuvre destinée à soulager les veuves pauvres et chargées de famille.

SAINTE-ANNE DU SACRÉ-CŒUR

Ce fut le 3 juillet 1859 que le cardinal de Bonald confia la création d’une nouvelle paroisse à M. Jean-Marie Claraz, vicaire à Saint-Augustin de Lyon. Celle-ci