Page:Martin - Histoire des églises et chapelles de Lyon, 1908, tome II.djvu/306

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
286
histoire des églises et chapelles de lyon

cécité morale. La décoration de la chapelle est sobre, mais elle ne manque pas de distinction : elle est l’œuvre du peintre Razuret.

La mort de Saint Joseph. (Peinture de M. P. Borel à l’hôpital Saint-Joseph.)

À droite se trouve la chapelle Saint-Joseph. Le maître-autel, de marbre blanc, est orné d’un bas-relief représentant le saint patriarche dont la statue se trouve ])lacée au-dessus de l’autel. Un élève du peintre Sublet a décoré la voûte de cette chapelle ; il y a représenté la mort de saint Joseph ; près du patriarche se tient la Vierge Marie et Notre-Seigneur qui montre le ciel à son père adoptif. À gauche se trouve la chapelle de la Sainte-Vierge ; l’autel, de marbre blanc, est également orné d’un bas-relief.

Le centre du bâtiment se termine par un pignon sur lequel un grand Christ, imitation d’une œuvre de Jean de Pologne, étend ses bras ; plus haut encore, un campanile abrite la cloche.