Page:Martin - Histoire des églises et chapelles de Lyon, 1908, tome II.djvu/378

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
356
histoire des églises et chapelles de lyon

statuette de la Vierge Marie. Contre le mur, on a placé une plaque de marbre sur laquelle est gravée une longue inscription, mention d’une indulgence accordée par Clément XIV, le 17 janvier 1760.

3° Chapelle de la Sainte-Trinité ; ou y remarque un magnifique autel de marbre blanc, surmonté d’un retable très élevé et décoré de sculptures : Dieu le Père, sous la forme d’un vieillard assis, montre son l^ils en croix, tandis qu’au-dessus plane le Saint-Esprit ; le groupe est abrité sous un dôme de marbre. Celle chapelle, la plus vaste de toutes, est éclairée par deux beaux vitraux, œuvre de notre collaborateur L. Bégule, et datés de 1894. Le plus près de l’autel porte l’indication : « Lecture des statuts de la confrérie de la Sainte-Trinité, fondée en l’église des Saints-Apôtres, le 6 décembre 1300. » Le deuxième : « Distribution statutaire des pains, par la confrérie, en la place des Cordeliers, le jour de la Sainte-Trinité. » Entre ces deux vitraux se trouve un petit édicule de marbre blanc élevé à la mémoire de Benoît Déroziers, ancien curé de Saint-Pierre, puis de Saint-Nizier.

Mosaïque de la crypte de Saint-Nizier, d’après une aquarelle de M. l’abbé Desgeorges.

4° Chapelle Saint-François de Sales ; l’autel de marbre blanc, est orné, sur le devant, du monogramme du saint. Le vitrail représente huit scènes de l* vie de cet évêque, parmi lesquelles on remarque : le prélat visitant son diocèse ; saint François donnant un règlement aux religieuses de la Visitation ; sa discussion avec Théodore de Bèze ; il bénit un enfant à son lit de morr.

5° Chapelle Saint-Louis de Gonzague ; l’autel, de marbre blanc, est à la manière antique en forme de table. Le vitrail représente plusieurs scènes de la vie du saint Jésuite : sa première communion ; il annonce à son père sa détermination d’embrasser la vie religieuse ; il soigne les malades ; sa mort ; les anges accompagnent son âme aux pieds de Noire-Seigneur.

6° Chapelle des Saints-Anges ; l’autel est de marbre blanc. Le vitrail représente Jésus au désert servi par les anges.

7° Chapelle des Fonts-baptismaux. En face de l’autel, contre le mur, se voit un bas-relief représentant le Saint-Esprit descendant dans l’âme de l’enfant baptisé, tandis que l’ange gardien veille sur lui. Le vitrail offre trois scènes : le baptême du Christ ; Jésus guérissant un malade ; le baptême de Clovis.

Dans la grande nef, vaste, et belle chaire de bois sculpté ; la cuve est ornée de statuettes : le Sauveur du monde ayant à ses côtés les quatre évangélistes encadrés par quatre anges.

Le chœur de l’église est éclairé par deux rangées de vitraux à dessins géométriques, séparées l’une de l’autre par les tribunes qui font le tour de l’église. La grande nef possède des baies géminées sans vitraux. Dans les transepts se trouvent deux rosaces : celle de droite représente le couronnement de Marie, entourée des chœurs des anges ; dans celle