Page:Marx - Salaires, prix, profits.djvu/37

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


tre. Au moment où l’offre et la demande s’équilibrent, et, par conséquent, cessent de fonctionner, le prix courant d’une marchandise coïncide avec sa valeur réelle, véritable étalon autour duquel évoluent les prix courants. En étudiant la nature de cette valeur, nous n’avons donc point à nous occuper de la façon dont les prix courants sont momentanément affectés par l’offre et la demande. Cela est également vrai des salaires et des prix de toutes les autres marchandises.