Page:Massicotte - Faits curieux de l'histoire de Montréal, 1922.djvu/160

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


LA COMPLAINTE DES 40 NOYÉS


La tragédie du 14 mai 1819


Avant la construction du pont Victoria, sur le Saint-Laurent (1854-1859), on ne communiquait d’une rive à l’autre qu’au moyen d’embarcations diverses.

Ainsi, il y a cent ans, les cultivateurs de la rive sud venaient au marché de Montréal dans une grosse barque qui faisait un service régulier entre Laprairie et Montréal.

L’atterrage, en ce dernier lieu, se trouvait au haut de l’île Saint-Paul, ou île des Sœurs, à un endroit compris aujourd’hui dans la municipalité de Verdun.

En temps ordinaire cette traversée n’offrait aucun danger, mais il faut toujours se méfier des éléments, comme le démontre la catastrophe qui se produisit le 14 mai 1819.

À cette époque, Montréal ne comptait que quelques journaux périodiques entre