Page:Massicotte - Faits curieux de l'histoire de Montréal, 1922.djvu/178

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


De qui sont ces couplets ? De François Dupont et de Louis Lafontaine ? J’en doute.

Depuis trente ans que je m’occupe de folklore, j’ai souvent constaté que des chanteurs de régions différentes s’attribuaient la paternité d’un même morceau parce qu’ils y avaient introduit quelques mots ou quelques traits locaux. Cela flattait leur vanité. La déclaration finale peut donc être reçue avec suspicion.

D’autant plus que si on examine les vers de près on aperçoit à certains indices qu’ils ont dû être composés par un lettré, dont le texte original a été déformé en passant de bouche en bouche, ce qui arrive toujours.

Alors, suivant l’opinion de l’historien de Laprairie, le docteur T. Brisson, avec qui j’en ai causé, la première version de cette pièce a pu avoir pour auteur l’abbé Boucher-Belleville qui fut curé de Laprairie entre 1792 et 1839, car cet ecclésiastique avait la plume facile et il a signé plusieurs cantiques en vogue au commencement du siècle dernier.

Par ailleurs, M. J.-A. Richard m’a confié une assertion qui mérite d’être considé-