Page:Maupassant - Bibelots, paru dans Le Gaulois, 22 mars 1883.djvu/17

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.

Quant aux collections qu’on nous traîne admirer de temps en temps, ce ne sont en général, que des amas d’objets coûtant fort cher.

Ce sont encore les Goncourt qui ont écrit : « Il y a des collections d’objets d’art qui ne montrent ni une passion, ni un goût, ni une intelligence, rien que la victoire brutale de la richesse. »

guy de maupassant