Page:Maupassant Bel-ami.djvu/354

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


Mais elle poussa un cri, un cri strident de joie nerveuse : — Oh !… oh !… c’est une vieille… voilà un cheveu blanc… Ah ! tu prends des vieilles femmes maintenant…

Est-ce qu’elles te payent… dis… est-ce qu’elles te payent ?… Ah ! tu en es aux vieilles femmes… Alors tu n’as plus besoin de moi… garde l’autre…