Page:Mayeur - L’Odalisque, 1796.djvu/14

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
( 8 )





APPROBATION

DU MUPHTI.


Sade-separateur.svg

Ali Méhémet, magnifique Seigneur du tombeau du prophète, l’effroi des infidèles, le soleil radieux des Musulmans, l’invincible soutien de la foi, le sublime patriarche de l’univers, et Muphti de la superbe capitale de l’empire du monde, à tous les bons Musulmans, salut :

Nous nous sommes abaissés jusqu’à lire un manuscrit intitulé : l’Odalisque. La haute immensité de notre génie n’y a rien trouvé qui ne soit conforme aux dogmes du grand Alla, expliqués par son saint prophète. En foi de quoi notre plume sacrée lui a délivré cette approbation. A Stamboul, le 2 de la lune de Saphar.

Ali Méhémet, etc.