Page:Mayrand - Souvenirs d'outre-mer, 1912.djvu/26

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
31
SOUVENIRS D’OUTRE-MER

l’épreuve des cambrioleurs, où sont entassés les millions de la finance, gérés et balancés avec une comptabilité d’une exactitude merveilleuse, par des milliers de commis.

Mentionnons aussi le « british muséum », enrichi de tous les chefs-d’œuvre de l’antiquité : pyramides, bustes hiéroglyphes, pierres tombales et inscriptions ; le monument Nelson sur la place Trafalgar, dont les quatre coins sont ornés de quatre énormes lions en pierre, qui semblent en garder l’approche ; le « Chelsea Hospital », le « County lunatic asylum », le « water works », le « royal military asylum », le « licensed victualers asylum », le « national art gallery », le « palais de justice », les conservatoires, etc.

Chose remarquable, dans les principaux musées de Londres, la sainte Vierge figure avec grâce et honneur sur un grand nombre des plus belles peintures, et la Madone ne paraît pas trop mal à l’aise en compagnie de messieurs les Anglais protestants