Page:Mazières - Parallèle entre la fièvre typhoïde de l’homme et la thyphose des animaux.djvu/26

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


Dans le cours de cette maladie, un épistaxis assez fort se déclare.

Peau. — La peau présente des taches lenticulaires typhoïdes, nommées papules par Williain, faisant saillie à la surface de la peau, de forme arrondie, d’une teinte rosée. Ces taches disparaissent par la pression. Leur siège ordinaire est à l’abdomen, aux fesses, à la poitrine, rarement sur les bras et les cuisses. La durée de l’éruption de ces taches est de 8 à 10 jours. C’est un signe diagnostic de la maladie.

Sudamina. — Ce sont des petites vésicules remplies de sérosité à surface brillante, les vésicules accompagnent les taches lenticulaires. Leur siège est au cou, aux aisselles, aux aines, quelquefois elles recouvrent tout le corps ; elles sont continentes ou diffluentes. Elles se montrent au 15e jour.

Pétéchies. — Taches ecchymotiques, arrondies, ineffaçables par la pression (ce qui les distingue des taches lenticulaires). Elles ne font pas saillie sous la peau.

Vergetures. Taches bleuâtres étendues se montrant à la poitrine, aux bras et aux cuisses (on ne les voit jamais au début de la maladie).

Dans le cours de l’affection il survient une éruption varioleuse. Hippocrate dit : « que les malades présentent au huitième jour une éruption rouge, arrondie, petite et semblable à des pustules. » Ce sont des boutons presque semblables à ceux de la petite vérole, formant au-dessous de la peau une saillie de un quart de centimètre, très bien circonscrite à sa base et marquée à son sommet d’un petit point rouge.