Page:Meilhac, Halévy - Le Château à Toto.pdf/106

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


COUPLETS.

RAOUL.
I
––––––––––Je suis Pépin,
––––––Pas Pépinière, mais Pépin,
––––––––––Je suis Pépin,
––––––Je suis Pépin ! qu’on se le dise,
––––––Ce n’est pas l’appât du lopin
––––––Qui me fera, fermière exquise,
––––––Vous tromper sur la marchandise,
––––––Je ne suis pas un galopin,
––––––Je suis Pépin rien que Pépin !
––––––––––Je suis Pépin !
II
––––––––––Je suis Pépin !
––––––Mais je t’aime, quoique Pépin.
––––––––––Je suis Pépin !
––––––Le nom ne fait rien à l’affaire
––––––Par saint Denis et saint Crépin !
––––––Vous vous apercevrez, ma chère,
––––––Que Pépin vaut bien Pépinière,
––––––Et que Pépin est un lapin.
––––––Je suis Pépin, rien que Pépin !
––––––––––Je suis Pépin

TOTO, de même.

On attend la réponse ?


CATHERINE, après avoir hésité.

Ah ! c’est maintenant seulement que je voyons combien je l’aime. (Avec élan.) Je serai madame Pépin !… (Elle saute au cou de Raoul et l’embrasse.)


RAOUL.

Je serais très-heureux avec cette femme-là.


CATHERINE, à Raoul.

Quoi que vous voulez faire maintenant, Pépin ?