Page:Mendès - Philoméla, 1863.djvu/98

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
82
le matin


Elle agite un lambeau fantasque,
Écharpe folle de houri ;
À ses pieds un tambour de basque
S’endort près d’un bouquet flétri.

Sa gorge ferme, demi-nue,
Jaillit de ses voiles tombés,
La robe à peine retenue
Par la hanche aux contours bombés.

Son dos luxurieux se cambre ;
Sous le bras qui souvent son front
On voit, avec des reflets d’ambre,
Un sein bruni saillir en rond.