Page:Michel-Ange - L’Œuvre littéraire, trad. d’Agen, 1911.djvu/84

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
56
MICHEL-ANGE.

II ter

Délibération municipale sur le David de Michel-Ange.

(Le 25 janvier 1503, Andréa délia Robbia, Betto Baglioni, etc., 14 présents. — En marge : absents, Baccio d’Agnolo, lainier, Giovanni, fifre, et son frère, etc.)

Lesdits ouvriers, — vu comment la statue du David est quasi finie, — désirant lui assigner un emplacement commode et digne, etc., ont délibéré comme suit, selon le procès-verbal de la séance.

Maître Francesco, Hérault de la Signoria. — J’ai pensé qu’il y a deux endroits susceptibles de recevoir cette statue : le premier, où est la Judith (bronze de Donatello) ; le second, au milieu de la cour du Palais où est le premier David (bronze du Verrocchio). Et ce, parce que la Judith est une manifestation morticole et qu’il ne convient pas, à nous qui avons pour enseigne la croix et le lis, que la femme tue l’homme, et surtout alors que celle-ci a été inaugurée sous une mauvaise étoile (chostellazione), car dans la suite vos affaires ont tourné de mal en pis et vous avez perdu Pise. Quant au David de la cour (du Palais), c’est une statue qui n’est pas parfaite, car sa jambe droite est manquée (sciocha, sotte). C’est pourquoi, je conseillerais qu’on remplaçât par cette statue (nouvelle) une des deux qui occupent ces lieux, et de préférence celle de la Judith.

Francesco Monciatto, menuisier. — Je crois que tout ce qui arrive arrive pour quelque fin. Ces statues furent faites pour être placées sur des pilastres extérieurs, devant l’église (de Sainte-Marie aux Fleurs). Pourquoi ne le fit-on pas ? Je l’ignore, mais il me semble qu’à cette place elles eussent été pour l’honneur de l’Église et des Consuls. Si vous les changez de place, je conseillerais de mettre celle-ci, ou devant le palais, ou autour de l’église.

Cosimo Roselli. — Les sieurs François et François ont bien dit : je crois que sa place est autour du palais…

Sandro Botticelli. — Cosimo a précisé exactement l’endroit où il semble qu’elle serait le mieux vue des promeneurs…

Giuliano da San-Gallo. — J’opine, comme Cosimo, qu’il la faudrait placer sur un côté de l’église, où elle serait bien vue des promeneurs. Mais cette statue, étant un monument public et vu l’imperfection du marbre qui est tendre et cuit pour avoir été exposé aux pluies, il me semble qu’elle ne se conservera pas à cette place. Pour ce motif, j’ai pensé qu’il serait bon de la placer sous l’arcade de la Loggia des Signiori

0000(Carteggio d’Artisti.)


III

Michel-Ange à Julien de San-Gallo [1].
1 mai 1506.0000

J’ai appris par une de vos lettres que le pape a mal vu mon départ et que

  1. Architecte florentin chargé, par Léon X, d’assister Raphaël dans la direction des tra-