Page:Michel Martin - Livre Henoch ethiopien, Letouzey, 1906.djvu/34

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée
xxvii
LES ANGES, LES DÉMONS ET LES SATANS

anges auxquels il a confié Israël^^1, comme aussi les récompenses promises aux justes et les châtiments réservés aux pécheurs^^2 ; ils font également souvenir le Très-Haut du péché des pécheurs^^3, et ils recherchent les actions des méchants pour témoigner contre eux^^4.

À l’égard des mauvais anges, ils ont à exécuter les jugements que Dieu a prononcés contre eux^^5. Nous verrons les anges du châtiment ou les sa tans exécuter à leur tour les jugements de Dieu contre les hommes.

Enfin, comme nous Tavons vu, ils dirigent, ils guident tous les êtres du monde, tous les corps et les éléments de la nature : soleil, lune, étoiles, phénomènes atmosphériques, etc.

Notre livre pousse plus loin que TAncien Testament Tébauche de la hiérarchie des membres innombrables de cette milice céleste. À la tête des bons anges, sont des archanges dont le titre, le nombre, les noms et les fonctions varient avec les sections du livre. Dans la première partie, ch. xx, ils sont « les saints anges qui veillent », au nombre de sept : Uriel, Raphaël, Raguel, Michaël, Saraqiel, Gabriel, Remeiel. Saraqiel, préposé aux esprits des enfants des hommes qui pèchent contre les esprits, ou, d’après le grec, contre Fesprit, ne reparait pas dans le reste du livre. Les ch. ix et x ne connaissent que quatre archanges^^6 : Michaël, Uriel, Raphaël et Gabriel. De même le Livre des paraboles, mais Phanuel y remplace Uriel et l’ordre est encore changé : Michaël, Gabriel, Raphaël et Phanuel. Ce livre les appelle des « visages » ^^7 ou « les quatre anges du Seigneur des esprits » ^^8, ou encore les « chefs des anges » ^^9. Ils se tiennent aux quatre côtés du Seigneur des esprits, et ils sont différents de ceux qui

1 Lxzjuz, 70, 71, 76, etc.

2 ciii, 2 ; civ, 1.

3 xcix, 3.

4 c, 10.

5 X, 4-15 ; xc, 20-24 ; c, 4.

6 Dans ix, 1, 4, ils ne portent le nom « d’archanges » que dans le fragment grec du Syncelle ; cf. xx, 8, restitué d’après le grec. L’éthiopien ne leur donne ce titre que dans lxxi, 3. Voir infra, note 9.

7 xl, 2.

8 xl.

9. lxxi, 3.