Page:Michel Martin - Livre Henoch ethiopien, Letouzey, 1906.djvu/519

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’est pas destinée à être corrigée.
40
P
LETOUZEY ET ANÉ, 76bis, RUE DES SAINTS-PÈRES,

lement de s'instruire, mais encore de conserver leur santé. Le travail n'était [pas sans] --> marge droite de la page manquante

,’all n’«t(

diCflcullés : certaines malièree sont ( la effet [orl

. ebeirailee, d’autres F

ort peol

pai’ elleB-mème»,

, cependant

d’unelectorefacil

e. B«n

s négliger ai

leun déUll,

. Le but eaI-11 atl«nt

ÎNoiB.

l’DU’

’rage du dot

■teur Vigou

■■ou» est un travail sérieux, ai

toutes lea décoiit

k lire, ei

toutlr«9uUle.En

BTet,

grtoe à iui

, on possâdern les noUons sunl :

>ants> ï

agir dans 1« CEI

H des malades qui tix

«lirementelon u

.■intervient passai

js relerd. e

n attendant le médecii

>. Dans 1

urgniiM, Ueersto

u1au>

laluUle. car

quenl de mieux e :

Kilcuter BBS proscr

iptions.

^ Tralcé compte ! d

pvu’i-jue.

est sjnsi divisé :

T. I. lvi|[-«2 pïBS»,

iQjleursl, — Anatohi

t’eat-â-dire struci

lu corps à l’étal inerte,

, ou deacriptionB des t

... des 11

ac(icuiaiian», da

» org.

ni«ï (187 g

rsï.l. — 2

. PHYSLOt-aCIE.OUélll

ide du

T. II. (BOOpaget. 57 gr9<

es et des médicaments qi

de ces parties alln que le reele de l’ouvrage pat être mis sans Inconvénli Un proipeclia tpécial illuilré est envoyé à touteperionne qui en fait

ALENSEI ( le P. ) S. J . — Les Jésuites de la Rusi 

che, ouvrage traduit du polonais par le R. P. Alex. ^ la même Compagnie. 2 beaux vol. in-S L’histoire complète de la Compagnie de Jésus, depuis lebreCde Gément la bulle de Pie Vil (t7[3-18l4|, n’avail pas encore été écrite. L’auteur t pourvu de documents authentiques, a’eal bien acquitté de la Htche qu’il a’éla a comblé cette regrettable lacune. II a embrassé largement son sujet, et n non seulement jusqu’àl^Hou 1812, mais jusqu’àisn^l, année où il écrivait M.-R. Leroï, 1B5, rue de Vanrea. ~ Paris. lement de slnstru ire, ir laia encore daconservi :, leur santé. Le tra. ,’all n’«t( diCflcullés : certaines malièree sont ( la effet [orl . ebeirailee, d’autres F ort peol pai’ elleB-mème», , cependant d’unelectorefacil e. B«n s négliger ai leun déUll, . Le but eaI-11 atl«nt ÎNoiB. : l’DU’ 'rage du dot ■teur Vigou ■■ou» est un travail sérieux, ai toutes lea décoiit k lire, ei toutlr«9uUle.En BTet, grtoe à iui , on possâdern les noUons sunl : >ants> ï agir dans 1« CEI H des malades qui tix «lirementelon u .■intervient passai js relerd. e n attendant le médecii >. Dans 1 urgniiM, Ueersto u1au> laluUle. car quenl de mieux e : Kilcuter BBS proscr iptions. ^ Tralcé compte ! d pvu’i-jue. est sjnsi divisé : T. I. lvi|[-«2 pïBS», iQjleursl, — Anatohi t’eat-â-dire struci lu corps à l’étal inerte, , ou deacriptionB des t ... des 11 ac(icuiaiian», da » org. ni«ï (187 g rsï.l. — 2 . PHYSLOt-aCIE.OUélll ide du T. II. (BOOpaget. 57 gr9< es et des médicaments qi de ces parties alln que le reele de l’ouvrage pat être mis sans Inconvénli Un proipeclia tpécial illuilré est envoyé à touteperionne qui en fait 2 ALENSEI ( le P. ) S. J . — Les Jésuites de la Rusi che, ouvrage traduit du polonais par le R. P. Alex. ^ la même Compagnie. 2 beaux vol. in-S L’histoire complète de la Compagnie de Jésus, depuis lebreCde Gément la bulle de Pie Vil (t7[3-18l4|, n’avail pas encore été écrite. L’auteur t pourvu de documents authentiques, a’eal bien acquitté de la Htche qu’il a’éla a comblé cette regrettable lacune. II a embrassé largement son sujet, et n non seulement jusqu’àl^Hou 1812, mais jusqu’àisn^l, année où il écrivait M.-R. Leroï, 1B5, rue de Vanrea. ~ Paris.