Page:Michelet - OC, Histoire de la Révolution française, t. 3.djvu/17

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.



HISTOIRE
DE LA RÉVOLUTION
FRANCAISE




LIVRE V

JUIN - SEPTEMBRE 1791



CHAPITRE PREMIER

IMPRESSION DE LA FUITE DU ROI (21-25 JUIN 1791).

État de la presse et des clubs. — La Bouche de fer se déclare pour la république. — Paris regrettait-il le roi ? — Impression des départements. — Il n’était pas impossible d’établir la république. — Surprise de La Fayette. — Ordre d’arrêter ceux qui enlèvent le roi. — Il n’y eut nul désordre à Paris. — Protestation du roi. — Robespierre, Brissot et les Roland chez Pétion. — Discours de Robespierre aux Jacobins. — Discours de Danton contre La Fayette. — L’Assemblée veut mettre le roi hors de cause. — Elle lui donne une garde qui réponde de sa personne.


Si, parmi les Français, il se trouvait un traître
Qui regrettât les rois et qui voulût un maître,
Que le perfide meure au milieu des tourments.
Que sa cendre coupable, abandonnée aux vents…, etc.

Ces vers de Brutus de Voltaire se lisaient, le 21 juin 1791, en tête d’une affiche des Cordeliers,