Page:Michelet - OC, Les Femmes de la Révolution, Les Soldats de la Révolution.djvu/203

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
201
LA PREMIÈRE FEMME DE DANTON

arriva, qu’il serait trop tard, qu’il ne reviendrait que pour trouver la maison vide, les enfants sans mère, et ce corps, si violemment aimé, au fond du cercueil. Danton ne croyait guère à l’âme, et c’est le corps qu’il poursuivit et qu’il voulut revoir, qu’il arracha de la terre, effroyable et défiguré, au bout de sept nuits et sept jours, qu’il disputa aux vers d’un frénétique embrassement.