Page:Mission scientifique du Maroc - Revue du monde musulman, tome I, 1907.djvu/409

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
385
LE COLLÈGE ANGLO-ORIENTAL D’ALIGARH

très suivie et très appréciée, pour apprendre aux étudiants à écrire des lettres.

Plusieurs sociétés ont été fondées au collège ; à savoir :

The Duty, qui, par des députations envoyées de tous les côtés, exerce son action bien au delà des Provinces-Unies. Elle a pour but d’aider le culte musulman.

Le Siddons Union Club, fondé en 1884, tient des réunions toutes les semaines. 11 dispose d’une bibliothèque, reçoit de nombreux journaux anglais et hindoustanis, tient à la disposition de ses membres une salle de lecture et des jeux divers.

Deux sociétés préparatoires de discussions, qui organisent, chaque année, un certain nombre de conférences sur des sujets tels que ceux-ci : La civilisation est un échec. Les Musulmans de l’Inde n’auraient-ils pas intérêt à adopter les coutumes sociales européennes ? etc.

Une société dramatique, qui donne des fêtes et des représentations.

L’Urdu-i-Mualla, pour encourager les études hindoustanies.

Le Lajnat-ul-Adab, pour encourager les études arabes. Cette société reçoit un certain nombre de journaux arabes.

Le First Year Debating Society, sorte d’Union filiale du Siddons Union Club.

Les Akhwan-us-Safa ont été remplacés par une autre société qui ne porte pas de nom, et se réunit chaque semaine chez le principal pour y entendre la lecture d’essais. Voici quelques-uns des sujets traités : Les Musulmans doivent-ils adopter les coutumes sociales de l’Europe ? Faut-il blâmer les gradués indiens de leur manque d’intérêt pour l’instruction ? Dans quelle mesure peut-on concilier l’Islam et les idées modernes ? Quel sera l’avenir social de l’Inde ? etc.

Il existe, en outre, des associations sportives pour le cricket, le football, l’équitation, la course et la gymnastique.

25